de l'expert en chaussures de cyclisme et fondateur de SOLESTAR

La gamme de chaussures de cyclisme proposées et les différences entre elles sont grandes. Mais lorsqu'il s'agit d'acheter des chaussures de cyclisme, tout compte : La chaussure doit être bien ajustée ! Oliver Elsenbach s'occupe depuis de nombreuses années des cyclistes pour les questions relatives aux chaussures de cyclisme et possède une expérience unique dans le monde du cyclisme.

  • Conseil n°1 : tout dépend de la longueur de la chaussure

    Avec des chaussures de cyclisme, la longueur de chaussure correcte est déterminée différemment de l'achat de chaussures de tous les jours ou de course à pied. Puisqu'il n'y a pas de mouvement de roulement à vélo comme lors de la marche ou de la course, le pied n'a pas besoin d'espace supplémentaire à l'avant de la chaussure. Quelques millimètres d'espace devant les gros orteils dans la chaussure de cyclisme sont tout à fait suffisants. Si la chaussure est trop longue, les crampons ne peuvent pas être montés de manière biomécanique. Il en résulte une perte de transmission de la puissance.

    GLISSER VERS LA DROITE SUR LE MOBILE⇨

  • Conseil n°2 : La largeur doit être serrée, mais confortable

    Maintenant que vous avez déterminé la longueur, vérifiez la largeur de la chaussure. La zone de l'avant-pied est la plus large et aussi la plus sensible en termes de transmission de puissance lors de la pratique du vélo. La chaussure doit être bien ajustée dans cette zone, mais ne doit en aucun cas presser.
    N'oubliez pas que le pied s'élargit légèrement lors de séances d'entraînement plus longues. Vous devez donc disposer de quelques millimètres de marge de manœuvre pour que la chaussure n'appuie pas, même après une longue période d'entraînement.
    Si la chaussure vous semble trop serrée à l'avant-pied ou laisse trop d'espace à votre pied, alors cette marque n'est tout simplement pas faite pour votre pied. Ne faites pas l'erreur classique de choisir une taille supérieure, mais choisissez plutôt une autre marque de chaussures. C'est parfois une vérité désagréable, mais certaines marques ne sont tout simplement pas faites pour votre pied.
  • Conseil n°3 : Tenue ferme

    La chaussure de cyclisme optimale offre un maintien ferme au niveau du talon. Vous ne devez ni glisser hors de la chaussure lors de la marche, ni la pincer ou provoquer des douleurs. Lorsque le talon est correctement positionné, il ne doit pas bouger dans la chaussure. La chaussure doit également reposer fermement sur l'arrière du pied. La tige de la chaussure, qui est la partie qui recouvre le pied, doit envelopper le pied confortablement et fermement à cet endroit. La chaussure doit être ferme et confortable lorsque vous l'essayez.

  • Conseil n°4 : Bien fermer

    Prêtez attention au système de fermeture. Il permet de s'assurer que la chaussure entoure fermement l'ensemble du pied, même sous la plus grande tension qui se produit pendant la phase de traction du cyclisme, et fournit le soutien nécessaire. Les boucles et les velcros ne doivent en aucun cas appuyer. Dans le cas des fermetures à torsion, il est nécessaire que les points de flexion soient correctement positionnés afin de garantir une stabilité optimale. Veillez à ce que le matériau supérieur de la chaussure ne se froisse pas lors de la fermeture, car cela pourrait entraîner des points de pression sur le pied. Si des plis apparaissent dans le matériau supérieur lorsque la chaussure est fermée, c'est souvent le signe que la chaussure de cyclisme n'est pas adaptée de manière optimale.
  • Conseil n°5 : Semelles rigides et tige ferme

    Une règle de base pour la semelle des chaussures : plus elle est rigide, mieux c'est. Cela s'applique non seulement aux performances, mais aussi au confort - même si cela peut sembler paradoxal au premier abord. Le pied est ainsi plus stable et moins fatigué. Le matériau de la tige est différent : Aux points de transmission de la puissance, la chaussure supérieure doit être aussi ferme que possible, mais aux endroits plus sensibles du pied, elle doit généralement être plus souple et rembourrée.
1 sur 5

Une bonne semelle intérieure fait une grande différence

Toutes les chaussures de cyclisme sont équipées en usine d'une simple semelle intérieure, dont la fonction première est de fournir un amorti mais qui n'assure pas de fonction biomécanique.

Les semelles SOLESTAR ont une construction spéciale et brevetée et un noyau interne stable en fibre de verre ou en carbone. Cela permet d'optimiser la position du pied dans la chaussure et de le maintenir là où il peut transférer la force de manière optimale. Dans le cyclisme professionnel, Solestar est désormais un standard, mais la valeur d'une bonne semelle intérieure est d'une grande utilité pour tout cycliste, car elle a une grande influence sur l'ergonomie du coureur.
  • Competitive cyclist - High quality carbon core

    SOLESTAR BLK

    Prix habituel
    €139,00EUR
    Prix habituel
    Prix soldé
    €139,00EUR
    SOLESTAR BLK - SOLESTAR - The Sole of SportsSOLESTAR BLK - SOLESTAR - The Sole of Sports
  • Advanced cyclist - Torsion-resistant fiberglass core

    SOLESTAR KONTROL

    Prix habituel
    €99,00EUR
    Prix habituel
    Prix soldé
    €99,00EUR
    SOLESTAR KONTROL - SOLESTAR - The Sole of SportsSOLESTAR KONTROL - SOLESTAR - The Sole of Sports
  • Leisure cyclists and commuters - Flexible fiberglass core

    SOLESTAR TOUR

    Prix habituel
    €89,00EUR
    Prix habituel
    Prix soldé
    €89,00EUR
    SOLESTAR TOUR - SOLESTAR - The Sole of SportsSOLESTAR TOUR - SOLESTAR - The Sole of Sports
  • Recreational cyclist and commuter - Synthetic core

    ERGON IP TOURING

    Prix habituel
    €49,95EUR
    Prix habituel
    Prix soldé
    €49,95EUR
    ERGON IP TOURING - SOLESTAR - The Sole of SportsERGON IP TOURING - SOLESTAR - The Sole of Sports